Coeur de Christal

forum d'entraides et d'échanges
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les hiéroglyphes - Champollion -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - Champollion -   Jeu 4 Déc - 17:06





Jean-François CHAMPOLLION
(1790-1832)

Originaire de Figeac, dans le Lot (Midi-Pyrénées), fils de libraire, Jean-François Champollion n'a que 9 ans lorsqu'il commence à s'intéresser à l'expédition Égyptienne de Bonaparte. Les dessins des textes hiéroglyphiques réalisés par les scientifiques français l'émerveillent. Bien qu'il soit encore un enfant, c'est à cet âge qu'il tombe éperdument amoureux de ce mystérieux dialecte et, c'est aussi à l'âge de 9 ans qu'il décide d'y consacrer sa vie.

Avant ses 10 ans, il lit les textes originaux de VIRGILE, poète latin (environ 70 av.-J.C - 19 av-J.C) et d'HOMÈRE, le plus célèbre des poètes Grec (aux environs de 850 av-J.C).

A 11 ans, il quitte son village natal pour rejoindre son frère aîné, Jacques-Joseph, à Grenoble. Celui-ci, s'apercevant des grandes facultés mentales de son cadet, décide de le scolariser.

Les années que Jean-François Champollion passe à l'école ne furent pas des plus brillantes. L'enseignement de ses professeurs ne l'intéresse pas.

En revanche, il passe tout son temps libre à étudier seul et discrètement, les Civilisations Antiques Orientales. Rapidement, il parvient, en plus du Grec et du Latin qu'il maîtrise déjà, à lire le Chaldéen, le Syriaque, l'Éthiopien, l'Hébreux et l'Arabe.

A 17 ans, de passage à Paris, il déchiffre des vieux manuscrits, rédigés en Copte, que détient la Bibliothèque Nationale.

Doté d'un véritable esprit de génie, il est nommé, à 19 ans, Professeur d'Histoire Ancienne, à la Faculté des Lettres de Grenoble.

A 20 ans, il rédige "L'Écriture des Égyptiens", en soutenant que le Copte serait une forme moderne de l'Écriture Hiéroglyphique.

Vers 1815, à la chute de Napoléon Bonaparte, J.F Champollion, qui est un de ses partisans, séjourne un moment en prison. Il retournera ensuite à Figeac.

A 27 ans, il rédige un Dictionnaire de Grammaire de la langue Copte puis, il se penche sur la fameuse Pierre de Rosette.

Un soir, alors qu'il étudie inlassablement la vielle écriture, Il réussit à déchiffrer un Cartouche (signe ovale renferment les noms) de RAMSÈS II, recopié dans le célèbre Temple d'Abou-Simbel. Surexcité, laissant s'exclamer sa joie, il réveille son frère aîné avant de sombrer dans un coma de cinq jours, dû au surmenage et à la forte intensité des émotions subies.

En 1822, il écrit la Lettre Historique, relative à l'Écriture des Hiéroglyphes Phonétiques, à Mr Dacier.

En 1828, âgé de 38 ans, J.F Champollion se rend pour la première fois en Égypte. Il s'adapte parfaitement à la vie quotidienne, se laisse pousser la barbe, s'habille à l'égyptienne, il se fond dans la population. Il parcourt l'Égypte du Delta à la deuxième Cataracte. Il visite la plupart des sites archéologiques, déjà répertoriés, et apporte de nettes améliorations aux notes et dessins des scientifiques de Napoléon. Il rencontre le Pacha Méhémet Ali auquel il propose un plan de sauvetage des monuments anciens et duquel il obtint l'actuel Obélisque de la place de la Concorde à Paris, provenant de Louxor.

Malgré sa goutte, qui le faisait horriblement souffrir, J.F Champollion demeura toutefois quinze mois en Égypte avant de rentrer en France. Durant cette période, il amassa, comme il le disait, assez de travail pour une vie.

Noël 1832, âgé de 42 ans, J.F Champollion, usé par le labeur de son travail, est frappé d'une crise d'Apoplexie. La terrible maladie qui l'oblige à rester alité le terrasse en deux mois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - principales publications -   Jeu 4 Déc - 17:08


PRINCIPALES PUBLICATIONS
1821 : L'écriture hiératique des Anciens Égyptiens.
1823 : Panthéon Égyptien.
1824 : Précis du système hiéroglyphique des Anciens Égyptiens.
<<1832 : Décès de JF Champollion.>>
1833 : Lettres écrites d'Égypte et de Nubie en 1828 et 1829.
1835-1847 : Monuments de l'Égypte et de la Nubie d'après les dessins exécutés sur les lieux. 4 Volumes.
1836-1841 : Grammaire Égyptienne.
1841-1844 : Dictionnaire Égyptien en Écriture Hiéroglyphique.
1844-1889 : Notices Descriptives conformes aux Notices Autographes rédigées sur les lieux par Champollion le Jeune.
2 Volumes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes -ETYMOLOGIE -   Jeu 4 Déc - 17:18

ETYMOLOGIE

Le mot HIÉROGLYPHE vient du Grec "HIEROS" (SACRE) et "GLUPHEIN" (GRAVER), donc, HIÉROGLYPHE signifie "GRAVURES SACRÉES".

Le sens que donnèrent les Grecs à ce mot est intéressant, car il faut savoir que l'Écriture Hiéroglyphique telle qu'elle est relatée sur les murs des temples, sur les stèles et autres supports, n'était pas l'Écriture utilisée par la population de l'Égypte Antique. Les égyptologues pensent que seule la Haute Société et les Scribes savaient interpréter les Hiéroglyphes. Certains pensent même que le dialecte usuel des Égyptiens Anciens n'avait rien à voir avec l'Écriture Hiéroglyphique et, que de nombreuses années de travail étaient nécessaires pour la maîtriser.

Les Égyptiens Anciens, quant à eux, écrivaient le mot "HIEROGLYPHE" à l'aide de deux termes : "PAROLE" et "DIEU" (M.D.OU.N.T.R = Transcription phonétique des Signes Hiéroglyphiques. Voir plus loin)

Ils considéraient cette écriture, offerte aux hommes par le Dieu THOT, comme étant "les PAROLES des DIEUX que les hommes se devaient de suivre."
PARTICULARITES

Le point le plus particulier de cette Écriture est le type de signes utilisés. Des hommes, des femmes, des Dieux, des animaux, des végétaux, des outils, des armes. Bref, tout ces signes sont présents dans la nature ou font partie de la vie quotidienne des Égyptiens Anciens. La plupart des signes sont dessinés de profil, mais vous en rencontrerez quelques uns dessinés de face.
Tous expriment la Vie, la Beauté, la Perfection, la Droiture.

Un autre point important est l'Évolution de cette Écriture.
Les seules Évolutions, actuellement remarquées, portent essentiellement sur l'apparition de nouveaux signes. Le plus bel exemple est le CHEVAL. S'il n'apparaît qu'assez tardivement dans l'Écriture Hiéroglyphique, c'est parce-qu'il fut tardivement introduit en Égypte.
Mais il ne faut pas oublier que l'Écriture Hiéroglyphique fut utilisée pendant plus de 3000 ans, ce qui à l'échelle de l'homme représente toutefois un laps de temps assez important. Durant cette période, l'Égypte connue de nombreux changements, aussi bien politiques que culturels. On s'en aperçoit aussi dans la Mythologie Égyptienne qui, en fait, n'a jamais cessé d'Évoluer au fil des successions de Monarques. Bien que de rares changements, concernant les bases de la Religion de l'Égypte Antique, furent constatés, l'importance des Dieux fut souvent modifiée. Les Pharaons s'identifiaient toujours à un Dieu qu'il mettaient en avant.
C'est pour ces raisons qu'il ne faut pas écarter l'idée que l'Écriture Hiéroglyphique a peut-être été la proie d'une déconcertante Évolution.

Conseils
Si vous êtes débutant, je vous conseille de cibler une période assez précise de l'Égypte Pharaonique, cela évitera de vous trouver déboussolé face à des Textes Hiéroglyphiques, chronologiquement différents, utilisant peut-être des significations différentes pour certains signes.
Choisissez la XVIII° ou la XIX° Dynastie, ce sont les périodes sur lesquelles nous possédons le plus de documents.



DATATION

La Datation de la Création de l'Écriture Hiéroglyphique demeure encore un point obscur aux yeux des Égyptologues. Il semblerait qu'elle ait vu le jour en même temps que la naissance de l'Égypte Pharaonique, mais les plus vieux Textes Hiéroglyphiques, retrouvés à ce jour, reflètent une écriture bien Structurée, utilisant déjà une grande partie des Signes Hiéroglyphiques.

Concrètement, les Égyptologues ne possèdent pas de documents leurs permettant d'établir l'origine précise de la Création de l'Écriture Hiéroglyphique.


L'Écriture Hiéroglyphique paraît très complexe, néanmoins, les éléments qui vous permettront de définir le Sens de Lecture sont relativement simples.

Il faut toujours aller à contresens des Signes Dessinés de Profils. Je vous rassure, il y en a toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - Exemple d'écriture -   Jeu 4 Déc - 17:29

EXEMPLE D ECRITURE




Mais l'Écriture Hiéroglyphique offre bien d'avantage. En effet, elle peut s'écrire :
- De GAUCHE à DROITE (Horizontalement)
- De GAUCHE à DROITE (Verticalement)
- De DROITE à GAUCHE (Horizontalement)
- De DROITE à GAUCHE (Verticalement)



De plus, vous rencontrerez fréquemment ces Quatre Sens d'Écriture jalonnés dans un même Texte Hiéroglyphique, permettant ainsi une adaptation, d'une incroyable souplesse, à Toute Forme de Support de Toute Taille.
Enfin, l'Écriture Hiéroglyphique offre une Égalité entre les Droitiers et les Gauchers.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - ponctuation -   Jeu 4 Déc - 17:34

PONCTUATION


La Ponctuation est un point aussi important que flou. Peu de Spécialistes en parlent et peu d'informations sont publiées à ce sujet.
En fait, aucune trace de Ponctuation n'a vraiment été découverte. C'est sûrement ce qui rendra votre travail difficile.

Comment savoir si une phrase s'arrête ou commence ? Si elle est affirmative ou interrogative ?
Pour vous faire une idée, prenez quelques pages d'un livre que vous n'avez pas encore lu. Ôtez lui toute sa ponctuation puis, lisez-le. En plus des difficultés que vous éprouverez à comprendre, vous vous rendrez compte que l'absence de Ponctuation laisse
un Texte monotone, dépourvu d'intonation, mort. Il se peut même que l'interprétation du Texte change.

C'est très contradictoire avec l'Écriture Hiéroglyphique qui, de par les signes utilisés, se veut être le Reflet de la Vie.

C'est pour cela qu'il ne faut pas écarter la possibilité que certains Signes Hiéroglyphiques sont peut-être uniquement réservés à la Ponctuation et que, actuellement, on se trompe sur leur Signification.

Imaginez-vous ce qu'une telle découverte peut impliquer ?

Une Révision Totale de la Méthode de Traduction Contemporaine des Hiéroglyphes.
Le changement de Traduction de quelques Signes suffirait à remettre beaucoup de choses en question, notamment l'Histoire de l'Égypte Pharaonique, établie en grande partie grâce aux Traductions de Textes Hiéroglyphiques. Mais nous n'en sommes pas encore là.

Toutefois, il faut quand même rester vigilant, car Toutes les Traductions de Textes Hiéroglyphiques dépendent essentiellement de l'Interprétation du Traducteur.
Pour conclure, en ce qui concerne la Ponctuation et surtout le Ton d'un Texte Hiéroglyphique, vous serez quasiment seul Maître de l'Interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - les 4 groupes de hiéroglyphes -   Jeu 4 Déc - 17:39

Les Quatre Groupes de Hiéroglyphes



Afin d'y voir plus clair, nous pouvons comparer les Hiéroglyphes à des Lettres, des Syllabes, des Groupes de Lettres


Collés les uns aux autres, ils forment des mots qui, eux-même composent des
phrases.

Les Hiéroglyphes, actuellement recensés à environs 700 Signes, sont repartis en
4 GROUPES :

- Les UNILITÈRES. (Une Lettre ou Un Son. Ils sont l'équivalent de notre alphabet.)
- Les BILITÈRES. (Deux Lettres ou Deux Sons.)
- Les TRILITÈRES. (Trois Lettres ou Trois Sons.)
- Les DÉTERMINATIFS ou SYMBOLIQUES. (En général, ils ne se lisent pas. Ils sont là pour Déterminer précisément le Sens d'un mot.)

En revanche, il vous faudra apprendre par cœur le Tableau des UNILITÈRES, car comparable à notre Alphabet, il est la Base de l'Écriture Hiéroglyphique.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - les Unilitères -   Jeu 4 Déc - 17:47



Les UNILITERES

Recensés au nombre de 30, les Unilitères composent l'Alphabet Égyptien.

A côté de chaque Signe est indiquée sa Transcription littéraire (ou phonétique, c'est pareil avec cette Méthode). C'est ce que vous devrez écrire lors de vos Travaux de Traductions.

Bien que certains Signes ont une Transcription de Deux Lettres, il faut quand même les assimiler à Une seule Lettre, Un seul Son.
Il peut arriver que certains Unilitères se trouvent en position de Déterminatifs ou Symboliques.

Le Faucon (A) est un bel exemple. Parfois, à lui tout seul, il représente le Dieu HORUS.
Comme pour la Ponctuation, vous serez souvent seul Maître de l'Interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - Les Billitères -   Jeu 4 Déc - 17:51


Les BILITERES

Recensés au nombre de 90, les Bilitères sont comparables à nos Syllabes.
A côté de chaque Signe est indiquée sa Transcription littéraire (ou phonétique, c'est pareil avec cette Méthode). C'est ce que vous devrez écrire lors de vos Travaux de Traductions.
Bien que certains Signes aient une Transcription de plus de Deux Lettres, il faut quand même les assimiler à Deux Lettres, Deux Sons.
Il peut arriver que certains bilitères se trouvent en position de Déterminatifs ou Symboliques.
L'Oeil (IR) peut parfois représenter à lui tout seul, l'Action de Voir, Regarder.
Là aussi, vous serez le seul juge.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - Les TRILITERES -   Jeu 4 Déc - 17:57



Les TRILITERES

Recensés au nombre de 50
, les Trilitèresreprésentent Trois Lettres ou Trois Sons.Seul une quinzaine de Trilitères sont habituellement utilisés.
A côté de chaque Signe est indiquée sa Transcription littéraire (ou phonétique, c'est pareil avec cette Méthode). C'est ce que vous devrez écrire lors de vos Travaux de Traductions.
Bien que certains Signes aient une Transcription de plus de Trois Lettres, il faut quand même les assimiler à Trois Lettres, Trois Sons.
Il peut arriver que certains Trilitères se trouvent en position de Déterminatifs ou Symboliques.
L'Étoile (DOUA ou SBA) peut parfois, simplement représenter l'Étoile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - Les déterminants ou symboliques -   Jeu 4 Déc - 18:01

Les DETERMINATIFS ou SYMBOLIQUES



Les Déterminatifs ou Symboliquesreprésentent l'ensemble du reste des signes Hiéroglyphiques, soit plusieurs centaines. Ils ne se lisent pas, sauf quelque fois.
Ils sont là pour déterminer le sens d'un mot.
Ce sont eux qui vous poseront le plus de problèmes, car comme je le disaisprécédemment, ils peuvent aussi être desUnilitères,desBilitères, ou desTrilitères. Seull'expérience vous permettra d'y voir plus clair, mais il est important de ne jamaisoublier queTout Dépend de l'Interprétation du Traducteur.
Ils sont classés par Catégories :



1- PERSONNAGES

5- VEGETAUX

2- PARTIES du CORPS

6- BATEAUX, NOEUDS, OUTILS

3- ANIMAUX

7- VASES, OBJETS

4- TERRE, ASTRES,CONSTRUCTIONS

8- CHIFFRE, NOMBRE


Dernière édition par Loreleï le Jeu 4 Déc - 18:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - PERSONNAGES -   Jeu 4 Déc - 18:03

PERSONNAGES

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - - PARTIES du CORPS -   Jeu 4 Déc - 18:07

PARTIES du CORPS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - ANIMAUX -   Jeu 4 Déc - 18:09

ANIMAUX


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - TERRE, ASTRES, CONSTRUCTIONS -   Jeu 4 Déc - 18:11

TERRE, ASTRES, CONSTRUCTIONS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - VEGETAUX -   Jeu 4 Déc - 18:13

VEGETAUX


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - BATEAUX, NOEUDS, OUTILS -   Jeu 4 Déc - 18:15

BATEAUX, NOEUDS, OUTILS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - VASES -   Jeu 4 Déc - 18:17

VASES

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - CHIFFRE, NOMBRE -   Jeu 4 Déc - 18:19

CHIFFRE, NOMBRE

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - La TRANSCRIPTION -   Jeu 4 Déc - 18:23

La TRANSCRIPTION
Littéraire ou Phonétique


Il est temps de passer à plus sérieux, mais avant faisons le point.
A ce stade, normalement, vous devriez savoir :
- Dans quel sens lire un Texte Hiéroglyphique.
- Connaître parfaitement l'Alphabet Égyptien.
- Différencier les Unilitères, les Bilitères, les Trilitères et quelques Déterminatifs ou Symboliques.
- Transcrire littérairement les Signes Hiéroglyphiques exposés dans les Tableaux précédents.

Si vous avez des lacunes à ces sujets ou, si vous n'avez pas pris le temps de bien lire les Premiers Paragraphes, je vous conseille de retourner y jeter un coup d'œil, car un manque de compréhension risquerait de vous égarer au milieu de tous ces Hiéroglyphes.
En revanche, si vous vous sentez fin prêt, en avant.
La TRANSCRIPTION sera sûrement la plus longue partie de votre travail. Elle consiste à écrire l'équivalence Littéraire ou Phonétique de chaque Signe Hiéroglyphique à l'aide des Tableaux de Hiéroglyphes qui sont à votre disposition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - La TRANSCRIPTION - première étape -   Jeu 4 Déc - 18:26


PREMIERE ETAPE





En général, un Texte Hiéroglyphique accompagne toujours une peinture, une scène ou un dessin.
Avant de vous plonger dans un Texte Hiéroglyphique, prenez le temps de bien observer la Scène. S'agit-il d'une Offrande Divine, d'une Scène de Guerre, d'Artisanat, de Construction ?
Repérez les Objets, les Bijoux, les Armes, mais surtout les Personnages mis en scène, et plus particulièrement les Divinités.
Le moindre détail pourra vous aider lorsque sera venu le temps de la TRADUCTION.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - La TRANSCRIPTION - deuxième étape -   Jeu 4 Déc - 18:29


DEUXIEME ETAPE





Observez attentivement le Texte Hiéroglyphique puis, repérez les Unilitères, les Bilitères, les Trilitères, les Déterminatifs ou Symboliques et les Signes que vous ne connaissez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - La TRANSCRIPTION - troisième étape -   Jeu 4 Déc - 18:31


TROISIEME ETAPE



A l'aide des divers Tableaux, réalisez la Transcription Signe par Signe, en les séparant d'un Point.
-Respectez le Soulignement de certaines Lettres, ainsi que l'Accent "^", les Définitions pourraient être différentes.
-Ne rajoutez aucune Voyelles. Certes cela peut vous paraître bizarre car certain Mots seront imprononçables mais vous vous y habituerez.
-Pour les Déterminatifs ou Symboliques, inscrivez leur Signification (Dieu, Homme, Femme, Taureau, Couteau, Jonc etc...).
-Laissez un espace vide pour les Signes dont vous ne trouverez pas la Signification.
-Enfin, respectez le découpage des lignes Hiéroglyphiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - La TRANSCRIPTION - exemple -   Jeu 4 Déc - 18:38


EXEMPLE

TEXTE HIEROGLYPHIQUE BRUT


TEXTE HIEROGLYPHIQUE AVEC TRANSCRIPTION

En ROUGE : Les Unilitères.
En VERT : Les Bilitères.
En BLEU : Les Trilitères.








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - La TRANSCRIPTION - signe par signe -   Jeu 4 Déc - 18:44

TRANSCRIPTION SIGNE par SIGNE :
I.MN.N.Dieu.HTP.T.P
R.Â.Soleil.Dieu.ÂNKH.N.KH

Les Scribes utilisaient une Technique qui vous sera très profitable à condition, bien sur, de connaître parfaitement l'Alphabet Égyptien.
En effet, lors de vos Transcriptions, vous vous apercevrez, comme c'est le cas ci-dessus, qu'il y a quelquefois des Répétitions Littéraires ou Phonétiques après des Bilitères ou des Trilitères.
1°- Avec le Bilitères MN.
Dans la Première ligne, nous pouvons lire la Transcription suivante : I.MN.N.
Dans ce cas, l'Unilitère
N ne se lit pas. Il est là pour compléter le Bilitère MN.
Il faut donc Transcrire
I.MN et non pas I.MN.N

2°- Avec le Trilitère ÂNKH.
Dans la Deuxième ligne, nous pouvons lire la Transcription suivante :
ÂNKH.N.KH.

Dans ce cas, les Unilitères
N et KH ne se lisent pas. Ils sont là pour compléter le Trilitère ÂNKH.
Il faut donc Transcrire
ÂNKH et non pas ÂNKH.N.KH.

Une fois que vous aurez repéré tous les Unilitères complémentaires de Bilitères ou de Trilitères, vous pourrez les gommer.
Vous obtiendrez donc, pour les deux lignes Hiéroglyphiques, la Transcription suivante :
I.MN. Dieu.HTP
R.Â.Soeil.Dieu.ÂNKH
En effectuant ces tâches, vous aurez accompli une grande partie du travail. Il ne vous restera plus qu’à procéder à la TRADUCTION.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - La TRANSCRIPTION - Traduction -   Jeu 4 Déc - 18:53


TRADUCTION
Voici venu le temps de la TRADUCTION.
Hélas, cette tâche n'est pas la dernière, mais je vous rassure, c'est l'avant-dernière.
Une fois que vous aurez effectué la Transcription de chaque signe Hiéroglyphique, repéré les Unilitéres, les Bilitères, les Trilitères et les Déterminatifs ou Symboliques, puis, "Gommé" les Unilitères Complémentaires, vous pourrez vous pencher sur "l'Assemblage des Lettres", mettant à jour des Mots.
L'exemple est plus explicatif que tout commentaire :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - La TRANSCRIPTION - Traduction - détails -   Jeu 4 Déc - 18:56

1°)TEXTE HIEROGLYPHIQUE BRUT

2°- TRANSCRIPTION DE TOUS LES HIEROGLYPHES
I.MN.N. Dieu.HTP.T.P
R.Â. Soleil.Dieu.ÂNKH.N.KH
3°- TRANSCRIPTION SANS LES UNILITERES COMPLÉMENTAIRES
I.MN. Dieu.HTP
R.Â. Soleil. Dieu.ÂNKH

4°- CONCEPTION DES MOTS
IMN. Dieu.HTP
RÂ. Soleil. Dieu.ÂNKH
5°- TRADUCTION
IMN.Dieu.HTP = Amon,Dieu,En Paix
RÂ.Soleil.Dieu.ÂNKH = Râ ,Soleil ,Dieu ,En Vie (vivant)


Vous voici enfin prêt pour l'Ultime Étape, l'INTERPRÉTATION, qui sera sûrement le travail le plus prenant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - La TRANSCRIPTION - Traduction - interprétation -   Jeu 4 Déc - 19:02


INTERPRETATION



Nous y voila enfin. L'Ultime Étape. L'INTERPRÉTATION.
Vous vous rendrez vite compte que la Traduction des Mots d'un Texte Hiéroglyphique ne suffit pas toujours.
En effet, il vous faudra l'Interpréter.

L'Expérience acquise vous permettra de mieux comprendre pourquoi Tout Dépend du Traducteur.



Source pour ce fil de discussion : hiéroglyphes i.france.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les hiéroglyphes - ALPHABET EGYPTIEN -   Jeu 4 Déc - 19:11

L'ALPHABET EGYPTIEN

Revenir en haut Aller en bas
paroles de sagesse
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Age : 54
Localisation : urantia
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Les hiéroglyphes - Champollion -   Jeu 4 Déc - 19:22

Wouaou pour un cours, c'est un cours!
merci , c'est super interressant

DAniel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les hiéroglyphes - Champollion -   Jeu 4 Déc - 22:30

waou, c'est intéressant.



:bisous2:

Ahotep
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les hiéroglyphes - Champollion -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les hiéroglyphes - Champollion -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les hiéroglyphes - Champollion -
» Hiéroglyphes et Ufologie
» A propos des hiéroglyphes découverts dans des cavernes aux Etats-Unis
» Égypte : Le secret des hiéroglyphes
» Les hiéroglyphes déchiffrés par Champollion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeur de Christal :: RELIGIONS, CULTURES ET CIVILISATIONS :: Egyptienne-
Sauter vers: