Coeur de Christal

forum d'entraides et d'échanges
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le christ a noel par Omraam M. Aivanhov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: le christ a noel par Omraam M. Aivanhov   Ven 19 Déc - 16:44

Noël et le Mystère de la Naissance du Christ

«Noël, Pâques, la Saint Jean-Baptiste et la Saint Michel » : correspondent chacune à un moment particulièrement significatif dans le cycle de l'année : les 4 équinoxes.

Ces 4 fêtes cardinales ont été instaurées par les initiés afin de rappeler aux humains qu'à ces dates-là le soleil déclenche dans l'univers des forces particulièrement puissantes qu'ils ont la possibilité de puiser et d'utiliser pour leur évolution.

Le 21 décembre a lieu le solstice d'hiver auquel préside l'archange Gabriel. Quelques jours après, le 25 décembre, c'est la fête de Noël qui célèbre la naissance de Jésus. Et une naissance n'est rien d'autre qu'une descente dans la matière, une condensation, une cristallisation, à l'image de l'hiver où tout s'immobilise et se fige.»

L'archange Gabriel dirige les forces qui ont la propriété de condenser la matière, c'est pourquoi il préside à la naissance des enfants. (.) Lorsque les initiés veulent matérialiser une idée, un projet, même sans que cette matérialisation corresponde à une naissance spéciale, ils utilisent cette période du solstice d'hiver pour y parvenir, parce qu'il y a alors partout de bonnes conditions pour le faire : c'est l'heure de la naissance de quelque chose sur la terre. Les autres fêtes ont une autre signification :

La Saint Michel correspond à un détachement, Pâques à une résurrection, la Saint-Jean à un embrassement ; seule la fête de Noël est liée à une réalisation sur la terre.

D'après la tradition chrétienne, donc, Jésus est né le 25 décembre à minuit. Le 25 décembre, le soleil vient d'entrer dans la constellation du Capricorne. Symboliquement, le Capricorne est lié aux grottes, et c'est justement dans l'obscurité d'une grotte que l'Enfant Jésus peut naître. L'heure est à la méditation, au recueillement, ce qui permet à l'homme de pénétrer dans la profondeur de son être et de trouver des conditions pour la naissance de l'enfant divin.

Chaque année, le 25 décembre à minuit, la Constellation de la Vierge monte à l'horizon, c'est pourquoi il est dit que Jésus est né de la Vierge. À l'opposé, apparaissent les Poissons, et, au milieu du ciel, on peut voir la magnifique Constellation d'Orion avec au centre l'alignement des trois étoiles qui d'après la tradition populaire représentent les trois Rois Mages

Laissons de côté la question de savoir si Jésus est vraiment né le 25 décembre à minuit. Ce qui nous intéresse, c'est la naissance du principe christique, de cette lumière et de cette chaleur qui vont tout transformer. À ce moment-là, dans le ciel aussi on célèbre cette fête : les Anges chantent et tous les Saints, les grands Maîtres et les initiés sont réunis pour prier, pour rendre gloire à l'Éternel et fêter la naissance du Christ qui naît réellement dans l'univers.

Pour l'initié, la naissance du Christ est un événement cosmique :

C'est la première manifestation de la vie dans la nature, le commencement de tous les jaillissements. Ensuite, cette naissance est un événement mystique, c'est-à-dire que le Christ doit naître dans chaque âme humaine comme principe de lumière et d'amour divin.»

Je ne nie pas que la naissance de Jésus ait été un événement historique d'une importance capitale, mais je répète, cet aspect historique n'est pas l'essentiel. L'essentiel, ce sont les aspects cosmique et mystique, parce que la naissance du Christ est un événement qui se produit chaque année dans l'univers et qu'à chaque moment le Christ peut naître aussi en nous.

Voilà pourquoi il faut se préparer longtemps à l'avance pour cette fête de Noël afin d'en comprendre toute la signification. Que signifie, par exemple, la naissance de Jésus dans une crèche entre un âne et un bouf ? Et les bergers ? Et les rois Mages ? C'est Saint Luc qui donne le plus de détails sur cet événement.

Évangiles de Saint Luc dans la Bible :

Vous avez certainement lu ou entendu plusieurs fois ce récit. Beaucoup de détails qu'il contient sont symboliques. Il y a aussi deux passages très mystérieux. Pourquoi est-il dit : « Marie conservait avec soin tous ses souvenirs et les méditait dans son cour » ? C'est donc qu'il y avait quelque chose qu'elle ne pouvait pas dire. Si c'était ce qu'elle avait entendu raconter par les bergers, elle aurait pu en parler puisque les bergers le disaient autour d'eux. C'était donc autre chose de sacré. Et qui était Siméon ? Il est dit que l'Esprit Saint était sur lui, c'est donc qu'il était très pur. Mais je ne pourrai pas toucher la question de Siméon parce que cela ébranlerait toutes les consciences chrétiennes. Oui, qui était Siméon ? En quoi était-il lié à l'Enfant Jésus ?.

Tout d'abord, qui étaient Marie et Joseph ? S'ils ont été choisis pour être les parents de Jésus, c'est qu'ils étaient déjà préparés : pour être digne de recevoir Jésus dans leur famille, ils avaient certainement fait un grand travail spirituel dans leurs vies. (remarquez qu'Omraam M. Aïvanhov a utilisé le pluriels pour « leurs vies »)

Très jeune déjà, Marie s'était consacrée, elle était allée au Temple pour devenir la servante du Seigneur. Elle s'était donc purifiée et avait fait les plus grands sacrifices pour être digne de recevoir dans son sein un Esprit aussi puissant et élevé que le Christ.

(Omraam M. Aïvanhov parle du Christ, mais en fait c'est de Jésus qu'il parle car dans plusieurs conférence il a parlé de l'aspect de Jésus et du Christ comme étant deux. C'est pour la conscience du temps qu'il utilisait ce langage).

Donc, pour recevoir Jésus, Marie et Joseph s'étaient préparés longtemps, dans d'autres incarnations déjà et ils étaient purs. Est-ce le Saint esprit qui a donné naissance à Jésus ? Oui, c'est le Saint Esprit. Dans le plan divin, c'était le Saint Esprit, mais dans le plan physique, il fallait aussi quelque chose. Quelqu'un, afin que dans ce plan-là également il y ait un reflet du Saint Esprit. Pour que la correspondance soit parfaite entre les trois mondes, pour que dans le plan physique, dans le plan spirituel et dans le plan divin tout soit toujours « saint, lumineux et pur, dans le plan physique aussi il fallait un conducteur du Saint esprit .

Pour que le corps soit aussi durable, il faut qu'il soit formé de particules matérielles apportées par la mère. C'est pourquoi le Saint Esprit avait besoin d'une femme pure pour se créer un corps dans son sein.

Pour qu'il y ait un enfant, il faut un père et une mère. Le père, Joseph, c'est l'intellect, l'esprit de l'homme. La mère, Marie, c'est le cour, l'intuition, l'âme. Quand le cour et l'âme (la mère) sont purifiés, l'enfant divin naît mais il ne naît pas de l'intellect et de l'esprit, son véritable père est l'Âme Universelle qui n'est rien d'autre que le Saint Esprit sous la forme de feu, d'Amour divin. Une pure flamme qui vient féconder l'âme et le cour de l'être humain. L'âme et le cour représentent donc le principe féminin, réceptif, tandis que l'intellect et l'esprit représentent le principe masculin qui prépare les conditions pour que le Saint Esprit, C'est-à-dire l'Âme Universelle qui est du feu, prenne possession de l'âme de Marie et donne naissance à l'enfant Christ.

Quand Marie et Joseph ont voulu chercher refuge dans une hôtellerie, il n'y avait plus de place pour eux. Cela signifie que les humains qui sont trop occupés à manger, boire et s'amuser, n'ont pas de place recevoir l'enfant. Cet enfant divin, qui est déjà conçu en lui comme une lumière, cela peut être un idéal, une idée qu'il nourrit, qu'il chérit. Mais où aller maintenant avec cet enfant ? Personne ne lui ouvre la porte, c'est-à-dire personne ne le comprend. Mais voilà, il y a une étable. Cette étable, avec la crèche, est un symbole, et d'abord le symbole de la pauvreté, de la difficulté des conditions extérieures. Oui, pour l'homme que l'esprit habite ce sera toujours ainsi : les humains ne l'apprécieront pas, ils ne le recevront pas. Mais grâce à la lumière qu'il projette au-dessus de la crèche d'autres le verront de loin et viendront le visiter

Et l'étoile ? C'est un phénomène qui se produit inévitablement dans la vie d'un véritable mystique, d'un véritable initié. Au-dessus de sa tête apparaît une étoile, un pentagramme lumineux. Cette lumière, cette étoile qui brillait au-dessus de l'étable signifie que, de chaque initié qui possède en lui le Christ vivant sort toujours une lumière, une lumière qui apaise, purifie, vivifie. Une Lumière qui nourrit, réconforte, guérit. Un jour cette lumière est aperçue de loin par d'autres et ils sentent que quelque chose de spécial se manifeste à travers cet être.

La présence des trois rois Mages :

Occupons-nous maintenant de l'étable. Dans cette étable il n'y avait ni bergers ni troupeaux, mais seulement un bouf et un âne. Pourquoi ? Depuis des siècles on répète cette histoire sans la comprendre parce que la notion de symbolisme universel s'est perdue. L'étable représente le corps physique. Et le bouf ? Vous savez que, dans l'Antiquité le bouf - le taureau - a toujours été considéré comme le principe de la reproduction. En Égypte, par exemple, le taureau Apis était le symbole de la fécondité. Le bouf est sous l'influence de Vénus et il représente la force sexuelle. L'âne, lui, est sous l'influence de Saturne : il représente la personnalité, c'est-à-dire la nature inférieure de l'homme, ce que l'on appelle « le vieil Adam », têtu, buté, mais bon serviteur. Et voilà que ces deux animaux étaient là pour servir Jésus. Mais le servir comment ?

Quand l'homme commence à travailler pour se perfectionner, il entre en conflit avec les forces de sa personnalité et celles de sa sensualité. L'initié, justement, est celui qui est arrivé à maîtriser ces deux forces et à les mettre à son service. Vous voyez, il n'anéantit pas ces forces ; l'âne et le bouf n'ont pas été chassés de l'étable ; ils étaient là, présents, mais que faisaient-ils ? Ils soufflaient sur l'Enfant Jésus, ils le réchauffaient de leur souffle !. Donc, quand l'Initié arrive à transmuter l'âne et le bouf en lui et à les mettre à son service, ils viennent ensuite chauffer et alimenter l'enfant nouveau-né de leur souffle. Ces forces ne sont plus là pour le tourmenter, le désaxer et le faire souffrir, non, elles deviennent des forces vivifiantes.

Ensuite un ange est apparu aux bergers qui possédaient cette étable. Ils gardaient leurs troupeaux dans les champs, et quand l'ange leur a annoncé la nouvelle de la naissance de Jésus, ils ont été émerveillés ; ils ont pris des agneaux et les lui ont apportés en offrande. Cela signifie que tous ceux qui ont des initiés dans leurs antécédents, réincarnés ou non et qui ont des richesses, sont avertis. Ils sont avertis parce qu'ils ont participé à la fabrication de cette étable (le corps physique).» «Donc tous les clans familiaux, qu'ils soient dans l'au-delà ou sur la terre, reçoivent la nouvelle qu'un événement splendide s'est passé dans votre cour et dans votre âme, et alors ils viennent aussi s'incliner et vous apporter des présents.

Pourquoi Jésus devait-il naître dans une crèche, sur la paille, et non dans un palais, dans un temple, dans une demeure vaste et somptueuse ?

Vous comprendrez dans quel endroit de notre corps se trouve cette crèche si vous vous souvenez des conférences que je vous ai faites sur le centre Hara (voir tome IV). Je vous ai expliqué quel rôle peut jouer ce centre dans la vie spirituelle pour l'initié qui sait travailler avec lui. Si son nom, Hara, qui signifie ventre, montre que ce centre, situé à quelques centimètres au-dessous du nombril, est surtout connu des Japonais, en réalité il était connu de tous les initiés du passé et c'est lui que parle Jésus quand il dit : « De son sein jailliront des fleuves d'eau vive ». Ce « sein », c'est le centre Hara : c'est là que se trouve la crèche où doit naître le Christ entre bouf et l'âne. C'est-à-dire, le foie et la rate.

Par Omraam M. Aïvanhov
Revenir en haut Aller en bas
 
le christ a noel par Omraam M. Aivanhov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le christ a noel par Omraam M. Aivanhov
» Vidéo de Omraam Mikhael Aivanhov
» LES LIVRES D'OMRAAM MIKHAEL AIVANHOV
» Noël : le Christ, soleil de justice. Benoit XVI
» Pensées Quotidiennes - Omraam Mikhaël Aïvanhov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeur de Christal :: Spiritualité-
Sauter vers: