Coeur de Christal

forum d'entraides et d'échanges
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES SCIENCES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coeur de lumiere
admin celeste
admin celeste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3969
Age : 52
Localisation : dans la lumiere
Humeur : angélique!
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: LES SCIENCES   Sam 3 Mai - 0:49

lA MEDECINE


Les compétences de la médecine des Egyptiens sont reconnues dans tout le Moyen-Orient. Des princes étrangers y ont parfois recours. La médecine et la religion sont étroitement liées. Si une personne tombe malade, la maladie est liée à la colère des dieux ou alors un esprit mauvais a pénétré son corps. [size]

Les médecins se transmettent le savoir de père en fils, cependant il existe quelques écoles de médecine. Tous les médecins sont fonctionnaires. La plupart travaillent en tant que généraliste dans la communauté. Mais certains officient dans les temples, ou dans l'armée en tant que chirurgien ou encore veillent sur le roi.
Grâce aux embaumements, les médecins connaissent relativement bien l'anatomie humaine, ils savent distinguer les vertèbres, les muscles, les tendons, les nerfs ainsi que différents organes comme le foie, le cœur, les poumons…Ils ont établi une relation entre les battements cardiaques et les pulsations du sang dans les artères. Néanmoins ils pensent que l'eau, l'air et les nerfs traversent le coeur, car c'est pour eux le centre de la pensée, le cerveau est inutile.[size]

[size=18]Lors de l'auscultation du patient le médecin recherche les symptômes, pose des questions, inspecte , touche et après il établit un traitement. Il note précisément ce qu'il fait, le traitement prescrit et les résultats pour qu'ils puissent servir à d'autres. Il existe des recueils sur les maladies féminines, l'anatomie, la dentisterie, la chirurgie et sur les sciences vétérinaires. Les remèdes sont à base de plantes, de minéraux et parfois d'animaux. Ils peuvent être à boire ou à appliquer sur la peau en onguents. Tous les traitements doivent être accompagnés de prières.



LES MATHEMATIQUES


Les mathématiques servent aussi bien pour la géométrie indispensable à la construction de grands édifices, que dans la vie de tous les jours.


Les Egyptiens ne disposent pas du zéro, mais ils calculent des nombres basés sur la décimale. Ces nombres sont représentés sous forme de signes. Les chiffres se lisent de gauche à droite en partant du plus grand dénominateur. Par exemple pour lire 2525, on lit 2000, puis 500, puis 20, puis 5.

Ils savent aussi additionner, soustraire, multiplier et diviser grâce aux tables de multiplication par duplication. Ils connaissent aussi les fractions et utilisent des signes spéciaux pour représenter deux tiers, trois quarts, quatre cinquièmes et cinq sixièmes.

Les Egyptiens ont besoin chaque année après la crue du Nil de redessiner les parcelles pour les champs, c'est pourquoi la mesure des longueurs est très importante. L'unité utilisée est la grande coudée royale (meh ni-sout), elle représente la distance entre le bout du majeur et la pointe du coude (0,525 m). Elle sert à noter la longueur, la largeur, la hauteur d'une construction ainsi qu'à mesurer la crue du Nil. Cette coudée est subdivisée en doigts (djeba) et en palmes (chesep). Le principal multiple de la coudée est la corde qui vaut cent coudées.

La mesure de surface se fait grâce à l'aroure qui représente au carré de cent coudées, elle se divise en remen, qui fait la moitié de l'aroure, puis en quart, le heseb et en huitième le sa. La coudée de terre (meh) représente un millième de l'aroure.

Les mesures de volumes sont importantes car elles permettent de savoir combien un paysan doit à pharaon à la fin des récoltes. Le volume des céréales est déterminé en heka (environ 4,8 litres). Il est divisé en dix hin et trois cent vingt ro. Les scribes effectuent leurs mesures à l'aide d'un sac d'une contenance de vingt heka. Le des sert à mesurer la bière, le hebent pour le vin et le meni pour l'huile.


L'ASTRONOMIE ET LE CALENDRIER


Les Egyptiens observent très tôt le ciel, à l'aide d'un instrument appelé merkhet (semblable à un astrolabe (instrument qui sert à mesurer la latitude)), se servant des étoiles pour faire des mesures afin d'aligner les pyramides ou les temples sur les quatre points cardinaux. Ils observent les phases de la lune, les mouvements du soleil. C'est en effet pour eux l'expression d'un ordre supérieur, car ils pensent que c'est dans le douat (une région du ciel) que se situe le royaume d'Osiris.


De cette observation les Egyptiens constituent un calendrier. Il est basé sur une année de trois cent soixante cinq jours, constitué de douze mois et de trois saisons. Les années sont numérotées en année de règne par rapport à l'intronisation du pharaon. Elles repartent donc à zéro à chaque nouveau pharaon. Chaque mois comporte trois semaines de dix jours. Les cinq derniers jours de l'année correspondent aux anniversaires des naissances de cinq divinités : Osiris, Isis, Horus, Seth et Nephtys. Il n'existe pas d'années bissextiles, le calendrier s'écarte donc progressivement des saisons , ce n'est que tous les 1460 ans que leur année civile coïncide avec l'année solaire et les saisons. Les trois saisons satisfont au cycle du Nil, la première akhet marque le début de la crue du Nil, la seconde péret annonce le début de la pousse des cultures, la dernière chémou commence au moment des récoltes.


Calendrier



Saison
Mois

Akhet (innondations)

Thot

Phaophi

Athyr

Khoiak

Péret (pousse des cultures)

Tybi

Mekhir

Phamenoth

Pharmouthi

Chémou (récoltes)

Pakhon

Payni

Epiph

Mesorê


Il existe un calendrier religieux indiquant les fêtes et cérémonies associées à des divinités et des temples particuliers. Ce calendrier est basé sur un mois de vingt-neuf jours et demi, il est donc plus conforme au cycle astronomique des étoiles.

:fleurs:
Revenir en haut Aller en bas
 
LES SCIENCES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeur de Christal :: RELIGIONS, CULTURES ET CIVILISATIONS :: Egyptienne-
Sauter vers: