Coeur de Christal

forum d'entraides et d'échanges
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Extrait du livre Le livre des médiums

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mélinda

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1577
Age : 32
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Extrait du livre Le livre des médiums   Sam 16 Jan - 12:50

Juin 1860 : faits de manifestations physiques spontanées qui se sont déroulés dans la rue des Noyers à Paris ; Voici un passage du livre Le livre des médiums lié à ces faits qui m'a bien plu, étant parlant, drôle aussi et émouvant :

Deuxième partie - Chapitre V :

Entretien avec l'esprit perturbateur de la rue des Noyers.

1° Evocation

“Qu'avez vous donc à m'appeler ? Vous voulez donc des coups de pierres? C'est alors qu'on verrait un beau sauve-qui-peut, malgré votre bravoure.”

2° Quand tu nous enverrais des pierres ici, cela ne nous effrayerait pas, nous demandons même positivement si tu peux nous en envoyer?

“Ici, je ne pourrais peut-être pas ; vous avez un ange gardien qui veille bien sur vous.”

3° Dans la rue des Noyers, y avait-il une personne qui te servait d'auxiliaire pour te faciliter les mauvais tours que tu jouais aux habitants de la maison?

“Certainement, j'ai trouvé un bon instrument, et aucun Esprit docte, savant et prude pour m'en empêcher ; car je suis gai, j'aime parfois à m'amuser.”

4° Quelle était la personne qui t'a servi d'instrument?

“Une servante.”

5° Etait-ce à son insu qu'elle te servait d'auxiliaire?

“Oh oui! la pauvre fille, elle était la plus effrayée.”

6° Agissais-tu dans un but hostile?

“Moi, je n'avais aucun but hostile ; mais les hommes qui s'emparent de tout le feront tourner à leur avantage.”

7° Qu'entends-tu par là? Nous ne te comprenons pas.

“Je cherchais à m'amuser ; mais vous autres, vous étudierez la chose et vous aurez un fait de plus pour montrer que nous existons.”

8° Tu dis que tu n'avais pas de but hostile, et pourtant tu as cassé tous les carreaux de l'appartement, tu as ainsi causé un préjudice réel.

“C'est un détail.”

9° Ou t'es tu procuré les objets que tu as lancé ? Ils sont assez communs ;

“Je les ai trouvés dans la cour, dans les jardins voisins.”

10° Les as-tu tous trouvés, ou en as tu fabriqué quelques-uns? (Voir ci-après, le chapitre VIII.)

“Je n'ai rien crée, rien composé.”

11° Si tu n'en avais pas trouvé, aurais-tu pu en fabriquer?

C'eût été plus difficile ; mais, à la rigueur, on mêle des matières, et cela fait un tout quelconque.”

12° Maintenant, dis nous comment tu les as lancés ?

“Ah! ceci est plus difficile à dire ; je me suis aidé de la nature électrique de cette fille, jointe à la mienne moins matérielle ; nous avons pu transporter ainsi ces diverses matières à nous deux.”

13° Tu voudrais bien, je pense, nous donner quelques renseignements sur ta personne. Dis-nous donc d'abord si il y a longtemps que tu es mort?

“Il y a assez longtemps ; il y a bien cinquante ans.”

14° Qu'étais tu de ton vivant?

“Pas grand chose de bon ; je chiffonnais dans ce quartier et on me disait parfois des sottises, parce que j'aimais trop la liqueur rouge du bonhomme Noé ; aussi je voulais les faire tous décamper.”

15° Etait-ce de toi-même et de ton plein gré que tu as répondu à nos questions ?

“J'avais un instituteur.”

16° Quel est cet instituteur ?

“Votre bon roi Louis.”

Remarque : cette question est motivée par la nature de certaines réponses qui ont paru dépasser la portée de cet Esprit, par le fond des idées et même par la forme du langage. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce qu'il ait été aidé par un esprit plus éclairé, qui voulait profiter de cette occasion pour nous donner une instruction. Ceci est un fait très ordinaire, mais une particularité remarquable dans cette circonstance, c'est que l'influence de l'autre esprit s'est fait sentir par l'écriture même ; celle des réponses où il est intervenu est plus régulière et plus coulante ; celle du chiffonier est anguleuse, grosse, irrégulière, souvent peu lisible, et porte un tout autre carctère.

17° Que fais-tu maintenant ; t'occupes-tu de ton avenir?

“Pas encore ; j'erre. On pense si peu à moi sur la terre que personne ne prie pour moi : aussi je ne suis pas aidé, je ne travaille pas.”

Remarque : on verra plus tard combien on peut contribuer à l'avancement et au soulagement des esprits inférieurs par la prière et les conseils.

18° Quel était ton nom de ton vivant?

“Jeannet.”

19° Et bien! Jeannet, nous prierons pour toi. Dis-nous si notre évocation t'a fait plaisir ou contrarié?

“Plutôt plaisir car vous êtes de bons enfants, de gais vivants quoique un peu austères ; c'est égal vous m'avez écouté je suis content.”

JEANNET
"
Revenir en haut Aller en bas
mélinda

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1577
Age : 32
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: Extrait du livre Le livre des médiums   Sam 16 Jan - 12:54

Jaime bien en particulier le "c'est un détail" pour les carreaux !

Et l'instituteur notre bon roi Louis !

Revenir en haut Aller en bas
 
Extrait du livre Le livre des médiums
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le livre des morts égyptien
» Livre interessant sur La Salette
» Le livre des rites funéraires
» Livre de "Nick Redfern" intitulé "NASA - Complots et mensonges"
» Le livre au format pdf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeur de Christal :: Documents coups de coeur-
Sauter vers: