Coeur de Christal

forum d'entraides et d'échanges
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Jésus n'est pas mort sur la croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
childéric



Masculin
Nombre de messages: 111
Age: 49
Localisation: Sainte Baume
Date d'inscription: 21/09/2010

MessageSujet: Jésus n'est pas mort sur la croix   Mer 22 Sep - 20:16

Joseph et Nicodème allèrent au pied de la croix ou veillait Jean.
Nicodème dit à Joseph qu'il allait ressusciter Jésus, mais Jean ne devait pas le savoir.
La loi ne permettait pas qu'un condamné restât la nuit attaché au poteau de supplice, une fois sur de sa mort, il devait être enterré.
Pilate accepta de donner le corps à joseph; mais jésus n'était pas mort.
Nicodème prépara de longues bandelettes de byssus enduites d'onguents liquides et fortifiants qu'il avait apporté.
Il en entoura le corps de Jésus...
Il fut déposé dans la grotte voisine, qui appartenait à Joseph. On y brula de l'aloès et d'autres matières fortifiantes.
Quand le corps fut couché sur de la mousse, on ferma l'entrée principale de la grotte au moyen d'un tambour pesant en pierre, que l'on nome gotal, afin de conserver la vapeur des fumigations.
Un frère essénien revêtu de ses habits de fête, comme l'avait décidé la Communauté, se dirigea alors vers le tombeau.
Comme il approchait à travers le brouillard matinal épais et étouffant, les serviteurs de Caïphe, qui veillaient aux alentours, crurent qu'un ange descendait les rochers, et ils s'enfuirent.
Vingt-quatre Esséniens arrivèrent bientôt à la grotte ou Jésus était revenu à la vie. On le transporta jusqu'à la Communauté, mais, quand il se sentit mieux, il voulut partir à toute force, et, quelques jours après, il apparaissait aux yeux de ses disciples et de ses adeptes qui crurent voir un ressuscité.
Puis Jésus disparut de Jérusalem et mourut, bien plus tard, des efforts qu'il avait fait.
Revenir en haut Aller en bas
aigle d'or
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages: 7228
Age: 48
Localisation: Terra
Date d'inscription: 27/03/2008

MessageSujet: Re: Jésus n'est pas mort sur la croix   Mer 22 Sep - 21:59

bien belle histoire qui sonne juste à mon coeur ;

Il manque bien des détails mais les souvenirs reviennent pour certain d'entre nous.

Personnellement je n'ai pas vu la souffrance et le sacrifice de Yeshua .

Je n'aime pas le voir en croix pour moi je le vois en lumière tel qu'il EST sa vibration est celle de l'Amour infini tout comme sa compassion.

C'est à travers ce chemin qu'il m'a demandé si je voulais le suivre ma réponse vu sans équivoque à l'époque oui.
j'ai eu de "nombreuses visites" pour m'en dissuader ou changer de route.

Rien ni fit et plus tard il me révéla qui j'étais ainsi qu'à Isa mais pour Isa pas de suite au début il l'on fait passer pour Rachelle fidèle amie de Marie-Madeleine puis lorsqu'elle fut prête Sara mais je dévie je ne sais pas pourquoi .

J'ai révélé cela au départ de notre soeur de lumière.

Merci Childéric pour ces textes

On pourrai rajouter que le militaire qui le perça de la lance était un homme du coté de Yeshua.
On m'avait expliqué à l'époque le pourquoi c'était médical pour éviter une explosion interne d'organes.
Il me semble que c'était les reins mais j'en suis plus sûr.
La révélation sur Judas dans l'autre texte est juste aussi.
On peut écrire qu'il a accepté par Amour pour Yeshua après le désistement de Pierre et d'un autre apôtre il me semble.
Tout cela pour éviter un bain de sang parmi la population qui ne l'aurai jamais livré.

De bien belles révélations tu nous a faite et d'autres rappelées.

Merci Childéric


Revenir en haut Aller en bas
childéric



Masculin
Nombre de messages: 111
Age: 49
Localisation: Sainte Baume
Date d'inscription: 21/09/2010

MessageSujet: Jésus n'est pas mort crucifié   Dim 10 Nov - 19:05

C'est l'un des symboles les plus évidents du catholicisme: Jésus serait mort crucifié sur le Golgotha. Les églises représentent systématiquement le supplice du Christ, la croix est ce que de nombreux catholiques portent autour du cou... Mais Jésus n'a pas pu mourir sur la croix.
Il n'y a aucune preuve que les Romains pratiquaient la crucifixion à l'époque. La légende de son exécution serait donc fondée sur les traditions de l'Eglise chrétienne et les illustrations artistiques plutôt que des textes antiques. La Bible a été mal interprétée, il n'y a aucune référence directe à l'utilisation de clous ou à une crucifixion, Dans les textes, il serait dit que Jésus «portait un "staurus" vers le Calvaire», ce qui signifie pas nécessairement une «croix», mais peut aussi vouloir dire un poteau.
Les textes en grec ancien, en latin et la littérature hébraïque, d'Homère au premier siècle après JC, décrivent un arsenal de supplices, mais aucun ne mentionne la «croix» ou la «crucifixion».
La compréhension actuelle de la crucifixion comme punition est donc sérieusement remise en cause.
Les textes bibliques ne décrivent pas non plus comment Jésus aurait été fixé à la croix.
Si vous êtes à la recherche des textes qui dépeignent l'acte de clouer sur une croix, vous ne trouverez rien du côté des Evangiles.
Qu'un homme nommé Jésus a existé dans cette partie du monde et à cette époque est quelque chose de bien documenté. Il a laissé de nombreuses traces dans la littérature de l'époque. Je crois que l'homme mentionné est le fils de Dieu. Ma suggestion n'est pas que les chrétiens doivent rejeter le texte biblique ou en douter. Ma suggestion est que nous devrions lire le texte tel qu'il est, non pas comme nous pensons qu'il est. Il faut lire les lignes, et non entre les lignes. Le texte de la Bible est suffisant. Nous n'avons pas besoin d'ajouter quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
childéric



Masculin
Nombre de messages: 111
Age: 49
Localisation: Sainte Baume
Date d'inscription: 21/09/2010

MessageSujet: Celtes, Esseniens et Christianisme   Dim 10 Nov - 19:24

Comme on le sait, de nombreuses études tendent à placer Jésus dans le milieu des Esséniens. Ces derniers étaient d’un coté une sorte de secte hébraïque, de l’autre des médecins et des étudiants; ils se vêtaient de blanc, et au culte hébraïque ils semblaient ajouter des éléments d’un culte solaire. Leur présence est attestée en Palestine à partir du IIe siècle avant J.C.
Or, souvenons-nous que:
- Jésus naquit en Galilée, un nom qui rappelle celui des Gaulois [Galli], et d’après le Saint-Suaire, il avait des traits «indo-européens»;
- «Esus» est un surnom du héros mythologique celte Cuchulainn ainsi que d’un dieu celtique;
- Au IIIe siècle avant J.C., les Celtes (= les Gaulois) étaient présents jusqu’en Méditerranée orientale et avaient constitué un royaume des Galates dans l’actuelle Turquie;
Il ne semble pas déraisonnable de supposer que les Gaulois, à la fin de leur avancée vers le sud-est de la Méditerranée, avaient établi un avant-poste en «Galilée» (c’est-à-dire la «terre des Gaulois») et que donc les Esséniens, attestés à partir du siècle suivant, étaient nés du mélange d’éléments hébraïques et du druidisme celtique. Ceux-ci avaient continué à avoir des rapports fraternels avec les représentants de la mère-patrie celtique (c’est-à-dire la France actuelle ainsi que les Iles Britanniques, peut-être étendue à l’Espagne «celtibère» où se trouve encore une «Galice»). Dans ce groupe était né Jésus, dont le nom est en vérité presque identique à l’Esus celtique. Après la crucifixion, lui ou sa famille s’étaient réfugiés en Gaule, où ils avaient trouvé un milieu extrêmement favorable pour la diffusion du message. De là vient la tradition de Marie-Madeleine en France, de Joseph d’Arimathie (qui était probablement un membre de la même fraternité, comme Nicodème et Lazare) et des récits celto-chrétiens du Graal. Par conséquent, alors que Pierre et Paul exportaient à Rome une doctrine fortement hébraïsée et romanisée, pendant ce temps se diffusait peut-être en Gaule, dans les milieux druidiques encore bien présents à l’époque romaine, un christianisme «celtisé», basé sur le souvenir du grand «druide» né en Palestine. Peut-être est-ce à l’origine du christianisme celtique, des connotations ésotériques prononcées, qui des siècles plus tard avaient laissé une forte empreinte sur le monde médiéval (pensons à la «matière de Bretagne», aux cathédrales gothiques, aux Cisterciens, à Saint Bernard, aux Templiers…).
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
modérateurs
modérateurs


Féminin
Nombre de messages: 1193
Age: 68
Localisation: Magog, Estrie
Date d'inscription: 24/01/2010

MessageSujet: Re: Jésus n'est pas mort sur la croix   Mar 19 Nov - 15:27

Bonjour les amis

Synchronicité:

Ce matin j'envoyais à une amie Facebook un message lui demandant pourquoi elle a mis l'image d'un Jésus ensanglanté sur la croix au lieu de le mettre ressuscité. Il y a déjà trop de souffrances que j'écrivais et avant de fermer mon ordi j'ai eu envie de venir sur le forum, chose que je fais rarement maintenant manquant de temps et de motivation faut bien le dire et voilà que je trouve ton texte Childéric.

Je suis toujours fascinée par ces liens invisibles.


 



Ghislaine
Revenir en haut Aller en bas
Angélite



Féminin
Nombre de messages: 97
Age: 49
Localisation: Flénu, près de Mons, en Belgique
Humeur: heureuse et emplie d'Amour
Date d'inscription: 28/10/2013

MessageSujet: Ré   Mar 19 Nov - 19:30

Bonsoir les amis....
Durant quelques années, je me suis penchée sur la tradition chrétienne, et sur Jésus en particulier.
J'en suis arrivée à ne plus pratiquer, car je n'aimais pas les manipulations de la religion par une élite...
N'oublions pas que jamais Jésus n'a voulu qu'on lui voue un culte.
Avec le temps, les acquis se sont posés. La bible n'est plus pour moi qu'un beau texte, rempli d'exemples de manipulations... Je ne veux absolument pas faire un procès en intention, ni donner La vérité, mais donner les fruit de mes réflexions.
A l'étude des textes bibliques, il n'y a dans la bible aucun texte contemporain à Jésus... Les plus proches ont été écrits plus de 150 ans après. Or, à l'époque, dans le milieu que côtoyait Jésus, il n'y avait que la tradition orale, pas d'écrits.
Les textes du nouveau testaments ont été orchestrés par des penseurs, non pas par des proches de 'Jésus... Il était mort depuis bien longtemps....
A l'heure actuelle, il est de toute façon important de se rendre compte que les religions, sont toutes amenées à disparaître. Elle n'ont déjà plus que peu de sens...
Il faut nous recentrer sur l'essentiel, sur l'Amour. Jésus et Marie sont de toute façon à nos côtés...ce sont des guides de Lumière.

   
Revenir en haut Aller en bas
http://lithosetangelique.be
avatar



Féminin
Nombre de messages: 2756
Age: 76
Localisation: au delà des nuages
Humeur: variable comme le temps
Date d'inscription: 05/01/2011

MessageSujet: Re: Jésus n'est pas mort sur la croix   Sam 30 Nov - 17:49


   

Plusieurs choses.

Au temps de Rome, certains condamnés mouraient sur la
croix. Ils avaient les membres attachés mais pas cloués.
Je pense que c'était réservé aux esclaves et grands criminels.
Les romains et les nobles non.

Pour les celtes, ils étaient descendus et étaient dans de nombreux
pays. Mais ne pas oublier que grâce aux Ecoles de Mystères
Ils se fréquentaient entre eux. C'est en Irlande que les vrais préceptes
de Jésus ont perduré le plus longtemps (La croix irlandaise
est particulière - christianisme et celtisme)

Esus était le grand Dieu Gaulois.

  
Revenir en haut Aller en bas
 

Jésus n'est pas mort sur la croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mesures de la croix de Ankh
» Frères Aînés de la Rose+Croix
» Exercices Rituels LA CROIX KABBALISTIQUE DE LUMIERE
» La mort de Jasmine You....
» mort du diocèse de Rimouski

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeur de Christal ::  :: -