Coeur de Christal

forum d'entraides et d'échanges
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 histoire naturelle du surnaturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghislaine
modérateurs
modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1196
Age : 71
Localisation : Magog, Estrie
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: histoire naturelle du surnaturel   Mer 6 Avr - 19:39

Extrait de l' "Histoire naturelle du surnaturel" de Lyall Watson.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La mort noire, qui tira Newton de son collège et lui fit faire une découverte capitale, balaya l'Angleterre en 1665. Les archives astronomiques du temps montrent que ce fut une année d'intense activité des taches solaires, et des études sur les cercles annuels des arbres ( dendrochronologie, note de Ferlin ) plus larges, dans les perturbations du Soleil, révèlent que la terrible peste de 1348 s'accompagna elle aussi d'activité solaire.
Un proffesseur d'histoire russe a recueilli des corrélations de ce genre durant quarante ans, dont beaucoup furent passés en Sibérie pour avoir osé suggérer que les transformations sociales majeures étaient probablement dues d'avantage aux taches solaires qu'au matérialisme dialectique. Tchijevski prétent que les grands fléaux, les apparitions de la diphtérie et du choléra en Europe, le typhus russe et les épidémies de variole à Chicago, tout cela se produisit aux apogées du cycle solaire de onze années. Il remarque aussi que, durant le siècle allant de 1830 à 1930, l'Angleterre eut des gouvernements libéraux au cours des apogées des taches solaires tandis que les conservateurs ne furent élus que dans les années plus tranquilles.
Cela parait incroyable ; pourtant, nous savons que le comportement est commandé par la physiologie et nous avons maintenant la preuve que le Soleil exerce un effet direct sur une part de notre chimie corporelle. Maki Takata, de l'université de Toho, au Japon, est l'inventeur de la "réaction Takata" qui mesure la quantité d'albumine dans le sérum sanguin. Elle passe pour être constante chez les hommes, et varier chez les femmes suivant le cycle menstruel ; or, en 1938, tous les hopitaux qui pratiquaient ce test signalèrent une soudaine élévation de niveau chez les deux sexes. Takata entreprit une expérience sur des mensurations simultanées du sérum provenant de deux hommes séparés par cent soixante kilomètres. Sur une période de quatre mois, leurs courbes de variation quotidienne furent exactement parallèles, et Takata conclut que le phénomène devait être mondial et dû à des facteurs cosmiques.
Sur une période de vingt années, Takata s'est trouvé en mesure de montrer que les modifications du sérum sanguin se produisent surtout quand les taches solaires majeures interfèrent avec le champ magnétique terrestre. Takata fit des tests au cours des éclipses de 1941, 1943 et 1948 et constata qu'elles inhibaient sa réaction autant que si on les pratiquait dans un puits de mine à deux cents mètres sous terre. Il expérimenta aussi sur des sujets qui se trouvaient à bord d'un avion volant à près de dix mille mètres et découvrit que la réaction se produisait plus fortement à des altitudes où l'atmosphère est trop mince pour fournir une protection efficace contrte les radiations solaires. De récents travaux soviétiques viennent appuyer l'idée que notre sang est directement affecté par le Soleil. Plus de 120 000 tests furent pratiqués sur des gens d'une station de la mer Noire en vue de mesurer la quantité de lymphocytes contenus dans leur sang. Ces petites cellules constituent normalement de 20 à 25% des globules blancs de l'homme, mais dans les années de grande activité solaire, cette proportion décroît. Il y a eu une forte baisse au cours des années à taches solaires de 1956 et 1957, et le nombre de personnes souffrant de maladies provoquées par une défaillance en lymphocytes doubla en fait durant la formidable explosion solaire de février 1956
D'autres maladies affectées directement par les troubles magnétiques comprennent la thrombose et la tuberculose. Le 17 mai 1959, il y a eu trois éruptionss solaires d'une grande puissance. Le lendemain, vingt personnes atteintes de crises cardiaques furent admises dans un hopital de la mer Noire qui normalement reçoit une moyenne de deux cas par jour. Deux spécialistes français du coeur ont découvert qu'il existe une corrélation très élevée entre le Soleil et les infarctus du myocarde ( arrêt du coeur provoqués par des caillots sanguins ). Ils émettent l'hypothèse que la radiation solaire favorise la formation de caillots sanguins près de la peau chez les personnes ayant cette prédisposition, et que ces caillots produisent alors des blocages fatals au sein de l'artaire coronaire. ( A noter "artère coronale" et "trou coronal" ou "matière coronale", note de Ferlin ). L'hémorragie dans les poumons des tuberculeux suit un processus similaire. Les jours les plus dangereux sont ceux où l'on peut voir une aurore boréale - c'est à dire les jours où une forte activité des radiations solaires perturbe l'atmosphère.

Un grand nombre de fonctions corporelles semblent être influencées par des modifications provoquées par le Soleil dans le champ magnétique terrestre. S'il en est ainsi, on peut penser que le système nerveux, qui dépend presque entièrement de stimuli électriques, est le plus affecté et cela semble être le cas. Une étude concernant 5 580 accidents survenus dans les mines de charbon de la Rurh montre que la pluypart ont eu lieu un lendemain d'activité solaire. Des études concernant les accidents de la circulation, en Russie et en Allemagne, montrent qu'ils augmentent jusqu'à quatre fois par rapport à la moyenne les lendemains d'éruption solaire ( à mettre en rapport avec l'augmentation des accidents en France, ces derniers mois - Note de Ferlin ). Un examem de 28 642 admissions dans des hôpitaux psychiatriques new-yorkais montre une très nette augmentation les jours où l'observatoire magnétique signale une forte activité. Cela donne à supposer que les accidents sont probablement dus à une perturbation plus profonde qu'une simple diminution du temps de réaction. De tels résultats indiquent nettement que l'homme est, entre autres, un vivant cadran solaire d'une sensibilité remarquable.

Ce livre a été écrit en 1973.


Pris sur le blog Suivi-soleil


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ghislaine
Revenir en haut Aller en bas
aigle d'or
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7765
Age : 51
Localisation : Terra
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: histoire naturelle du surnaturel   Dim 10 Avr - 16:53

Kikou Ghislaine

Merci pour ces informations passionnantes.
Je connaissais la corrélation pleine lune être vivant mais mais pas autant avec les radiations lié aux taches solaire.L'unification et la liaison avec les astres que ce soient lunaire et solaire sont indéniables.

Le pire c'est qu'il n'y a aucun moyen de s'en préserver pour les être qui sont plus sensibles que les autres.

Gros bisous

Revenir en haut Aller en bas
 
histoire naturelle du surnaturel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» histoire naturelle du surnaturel
» Enquête biodiversité, Muséum national d'Histoire naturelle
» réouverture du museum d'histoire naturelle de Toulouse
» Une histoire naturelle du rire sur Arte
» Pline, Histoire Naturelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeur de Christal :: signes du soleil-
Sauter vers: