Coeur de Christal

forum d'entraides et d'échanges
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Marie-Madeleine

Aller en bas 
AuteurMessage
Coeur de lumiere
admin celeste
admin celeste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3969
Age : 52
Localisation : dans la lumiere
Humeur : angélique!
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Marie-Madeleine   Mer 16 Juil - 11:50

De ce que j'ai pu savoir à droite à gauche, il y avait quelques textes où ils en parlaient, mais ils ont soit étaient brûlés, soit cachés, comme les évangiles de Madeleine..
Certaines vérités font peur que veux tu...

Revenir en haut Aller en bas
Présence

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1779
Age : 48
Localisation : ICI
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: Marie-Madeleine   Mer 16 Juil - 15:30

Cette Femme était (EST) Merveilleuse!!

Revenir en haut Aller en bas
Coeur de lumiere
admin celeste
admin celeste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3969
Age : 52
Localisation : dans la lumiere
Humeur : angélique!
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Marie-Madeleine   Jeu 17 Juil - 13:23

Oui, comme tu dis Douceur cette femme est tout comme Jésus, un exemple de ce qu'est l'Amour...

J'ai racheté un livre sur elle hier, c'est en fait celui qu'une amie avait vu il y plus de 15j, elle m'en parle, persuadée que je l'avais...je vais là où elle l'avait vu, impossible de le trouver! j'ai donc pris l'autre, mais qui m'a passionnée.

Par contre celui pris hier, a une approche totalement différente, je l'ai feuilletée longuement dans le magasin, là on parle enfin de LEURS ENFANTS, des évangiles de Marie-Madeleine, etc..Sarah y est mentionnée en toute lettres comme fille de Jésus et Marie-Madeleine..., leur fils aussi, et à priori il y en aurait d'autres..
Donc je suis dans ma lecture le soir, je m'endort avec..
Voici le titre et l'auteur du livre :
"Marie-Madeleine - le livre de l'Elue - Auteur Kathleen McGowan- Edition POCKET.
Il est présenté comme un roman, mais je pense que c'est de la lignée de la trilogie de DA VINCI CODE, où en fait l'auteur a été totalement inspiré par notre cher Maître Hilarion, alias Léonard de Vinci (lol!) mais l'a justement fait passer pour un roman, avec des erreurs bien grosses, imanquables, pour ne pas être ennuyé, bien qu'il l'est quant même été...

Je ne sais pourquoi, j'ai la sensation quil FAUT que je sache tout sur elle...je dois avoir quelque chose à comprendre...
A suivre...

Revenir en haut Aller en bas
paroles de sagesse
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Age : 54
Localisation : urantia
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Marie-Madeleine   Jeu 17 Juil - 13:48

ce livre que tu mentionne offre un eclairage superbe et corobore pas mal les thèses sur la couple "jesus-marie magdeleine" et leurs enfants.
Je penses qu'il y a beaucoup d'éléments qui nous arrivent, effectivement dejà avec le da vinci code (tres romancé)
C'est a chacun de trouver les élémenst qui lui parle...

PdS
Revenir en haut Aller en bas
Présence

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1779
Age : 48
Localisation : ICI
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: 22 juillet   Dim 20 Juil - 20:00

A propos de la descendance probable du Christ

Le premier mariage du Christ aurait été célébré en septembre 30. Il se marie sur le tard puisqu'il a déjà 36 ans si on admet qu'il est né le 1er mars de l'an 7 avant notre ère (le 25 décembre date selement de 314, sous le règne de Constantin). Marie a 9 ans de moins que Jésus.
Elle tombe enceinte en décembre 32, ce qui donne lieu à l'onction de Béthanie qui avalise leur second mariage.

A l'époque de la crucifixion (3 avril de l'an 33 A.D.) Marie-Madeleine est enceinte de 3 mois. En septembre 33 nait sa fille. Selon les coutumes, son mari lui doit 3 ans de chasteté car c'est une fille. Pour un fils, il lui devrait le double!
Au terme de 3 ans d'absence, Jésus peut retrouver son épouse en septembre 36.
En 37 Marie-Madeleine donne naissance à son premier fils Eleazar. Cette
fois, Marie-Madeleine et Jésus sont tenus de respecter un célibat
monastique de 6 ans. Jésus effectue ses missions à l'étranger et en
décembre 43, ils se retrouvent.


]Marie-Madeleine accoste en 44 dans le port de Ratis "l’oppidum Râ" (aujourd'hui Saintes-Maries-de-la-Mer) en Camargue et donne naissance à son second fils Menahem à Marseille.
En 53, Eleazar son fils aîné -conformèment à la loi salique- alors âgé de 16 ans est proclamé prince héritier lors d'une cérémonie qui se déroule dans la synagogue de Corinthe, sous le titre de Juste (Justus). Paul lui rend d'ailleurs visite.

Quant au cadet Menahem, il termine son éducation auprès des druides en Gaule où Marie-Madeleine et lui s'installent définitivement. Joseph d'Arimathie les y rejoint en 62.


Marie-Madeleine meurt une année après, à l'âge de 60 ans.

Elle décède le 22 juillet, quand le soleil entre en Lion.


Marie de Magdalena redécouverte grâce à son évangile

En 1945, on retrouve près de Nag Hammadi, en Égypte, 46 documents remontant au IIe siècle.
Parmi
eux, des fragments de récits dont l'existence n'était connue jusque-là
que d'une poignée d'universitaires et d'experts bibliques: Évangile de
Pierre, Évangile de Philippe… et l'Évangile de Marie. Des écrits
d'esprit Gnostique, dont certains identifient Marie-Madeleine comme
étant la compagne de l'Enseigneur.

Cette découverte remet au goût du jour l'apôtre préférée du Christ.

Le Golgotha

Bien entendu, Marie accompagne son présumé compagnon jusqu'à son dernier voyage.
Selon Luc, 'Jésus annonçait la bonne nouvelle du Règne de Dieu. Les Douze étaient avec lui, et aussi des femmes qui avaient été guéries… : Marie, dite de Magdala,… Jeanne… Suzanne et beaucoup d'autres qui les aidaient de leurs biens''

Originaire de Magdala, village au bord lac de Gennesareth, cette Marie est avec Jésus. À la place la meilleure que permet alors la condition de femmeAlors que les Douze apôtres sont absents, ces femmes sont là lorsque Jésus est crucifié (Lc 23,49).
Le nombre de femmes qui viennent au tombeau diffère selon les Evengelistes. Deux pour Matthieu, trois pour Marc, plusieurs pour Luc.
Mais tous signalent cependant la présence de Marie de Magdala, et le
récit de Jean se focalise même sur elle seule.

Pour Jean, seule Marie de Magdala a la faveur de rencontrer Jésus Ressuscité avant de porter la Bonne Nouvelle aux apôtres (pour Matthieu, elle avait une compagne, cf. Mt 28,9).
Dans la tradition chrétienne, cette primauté est passée à la postérité,
comme en témoigne la dernière page de l'Évangile selon Marc, conjuguant
à la fois les données
de Luc et celles de Jean : ''Ressuscité le premier jour de la semaine, Jésus apparut d'abord à Marie de Magdala dont il avait chassé sept démons.'' (Mc 16,9).


Matthieu et Marc disent expressément que, parmi elles, se trouvait Marie de Magdala (Mt 27,56 ; Mc 15,40). À distance ou tout près, témoins de la
mort, elles assistent à la sépulture, ''assises en face du sépulcre''
(Mt 27,61), ''regardant où on l'avait déposé'' (Mc 15,47) ou, selon
Luc, ''comment son corps avait été placé'' (Lc 23,55) avant d'aller
préparer aromates et parfums.


Des quatre récits, celui de Jean est le seul à préciser leur attitude au
pied de la croix, ''debout'' avec la mère de Jésus (Jn 19,25) ; enfin Jean est le seul à dire que les aromates sont mis dès l'ensevelissement
(Jn 19,40), ce qui rend la démarche de Marie de Magdala, au lendemain
du sabbat, moins utilitaire, plus énigmatique.


L'Exil en terre de Provence

Selon les écrivains des premiers temps de l'église, Marie, son frère Lazare, sa soeur Marthe, Joseph d'Arimathie, et quelques fidèles gagnent
Marseille en bateau.


Les réfugiés sont biens acceuillis. Les Gaulois se rappelaient qu'un peu plus de quatre-vingts ans auparavant, un de leurs chefs avait soulevé la Gaule pour résister à l'hégémonie romaine. Ils avaient du accepter, contraints, la Pax Romana mais ils ne manquaient pas de résister dés qu'ils le pouvaient. Alors, si ces gens qui avaient abordé sur leur côtes étaient des opposants à Rome, ils étaient dignes d'être bien reçus..
A partir de là, le petit groupe se sépare: Joseph s'installe en
Angleterre où il fonde l'église de Glastonbury, la Magdaléenne se
réfugie en Provence et achève sa vie dans une grotte d'Aix appelée
depuis la Sainte-Baume. Lazare demeure à Marseille où il fondra le
premier évêché et Saint Maximin, lui, institue l'évêché de Narbonne.


Ce départ aurait été planifié par Jésus lui-même, si l'on en croit la fin du 4e Evangile...
Marie Madeleine, après avoir évangéliser les Marseillais, se retire dns la grotte de la Sainte-Baume où elle vivra 30 ans en ermitage.

Cette caverne se trouve à quinze milles de Marseille. Elle est située dans un rocher très élevé, et elle est assez vaste pour contenir mille personnes.

La légende dit qu'elle n'est vêtue que de ses longs cheveux, et qu'elle ne prend pour toute nourriture que les chants des anges qui l'élèvent chaque jours sept fois dans les cieux.
Lorsque l'heure de mourir vient, elle quitte sa grotte pour aller mourir auprès de saint Maximin, l'un des 72 disciples. Ce dernier ensevelit la sainte dans un sarcophage d'un marbre très fin extrait des carrières de Marmara.
Sur la façade du sarcophage sont sculptées cinq scènes de la Passion du Christ, séparées par des petites colonnes.
La partie supérieure a fort souffert des pilleurs de reliques car elle
représentait des scènes de la vie de Marie-Madeleine: il ne reste plus
de ces figures en relief, taillées
sur le sépulcre d'albâtre, que de petites figures de quelques anges. Les autres, grandes, représentant la vie de sainte Madeleine ont été arrachées à coup de pierre ou de ciseau, et les débris emportés comme des reliques de cette sainte.


Marie de Magdala, aurait dit-on, emmené avec elle la descendance de Jésus, qui se serait mêlée à des familles royales durant cinq siècles pour ensuite fonder la dynastie mérovingienne.

Elle serait ce Saint Graal, ce receptacle vivant du sang du Christ, en étant la mère de ses enfants. L'écrivain Dan Brown a remis au goût du jour cette croyance mystique qui fut longtemps gardée comme secret d'initiés et qui constituerait notamment le principal secret des Templiers.

Si l'affaire est vraie, pourquoi ces secrets de polychinelle ?


Il ne faut pas oublier que durant des siècles la toute puissante Eglise ne tolérait pas que l'on s'éloigne un tant soit peu des dogmes qu'elle a eu grand soin d'établir. Organisée en véritable état, l'Eglise se
gérait comme tel. Elle a dés son premier pape, (Pierre)délibérément
occulté l'existance charnelle de Jésus dans le but de le diviniser.

C'est oublier vite que Jésus lui-même se proclamait fils de l'Homme, et ne semblait pas en ressentir une grande gêne.

Toujours est-il que durant des siècles, un mot de trop impliquait de se faire traiter d'hérétique. Bien entendu, tout hérétique avait droit à un allez simple pour le bûcher.

Ce qui explique tout ces écrits et tableaux à clé, un langage permettant d'échanger des connaissances et pensées "hérétique" en évitant de courir le risque de finir brûlé vif.

La Sainte est fêtée le 22 juillet : 22ème jour du 7ème mois soit 22/7 = nombre PI.

Marie-Madeleine est la correspondance Chrétienne de l'Aphrodite grecque maîtresse du Cancer, quatrième signe zodiacal où se situe le 21 juin la Porte des Hommes : Porta-Hominis du rectangle solsticial

Revenir en haut Aller en bas
Présence

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1779
Age : 48
Localisation : ICI
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: Marie-Madeleine   Dim 20 Juil - 20:36


... Dans les Evangiles apocryphes de caractère gnostique, on parle d’un Jésus intimement attaché à Marie-Madeleine, on affirme aussi que Pierre montrait une certaine méfiance et jalousie envers cette femme, se refusant à accepter qu’après sa mort, Christ ressuscité lui aurait confié ses enseignements secrets et la primauté de la communauté de ses successeurs.

Selon certains de ces textes, comme l’Evangile de Philippe, Madeleine était la compagne de Jésus et on mentionne mème l’existence d’une descendance des deux en termes clairs : « il existe le mystère du Fils de l’Homme et le mystère du fils du Fils de l’Homme ». D’autant plus que cet évangile développe cette affirmation, soutenant que Christ avait la capacité de créer et celle d’engendre, pour finir par suggérer que son union avec Madeleine fut un « mariage sacré », lequel se différencie du mot profane et le qualifie d’authentique mystère.




Sur l’image centrale, apparaît la scène de la crucifixion de Jésus, entre les deux larrons et au pied, nous trouvons la plus grande des surprises : Marie-Madeleine enceinte !


Je contemplais la scène de tous les angles possibles pour exclure la possibilité d’une illusion d’optique. Mais il ne s’agissait d’aucune erreur d’appréciation. La Magdaléenne représentée au pied de la croix de Jésus, complètement défaite, la chevelure rousse lâchée et un mouchoir, dans la main gauche, trempé de larmes, était représentée enceinte, les seins gonflés, les mamelons bien marqués et le ventre proéminant dans la position caractéristique de la grossesse. C’est un ventre très bas, sur le point d’accoucher, dans la position qu’adoptaient jadis les femmes d’orient pour donner le jour. A côté d’elle apparaît un crâne traditionnellement associé à Marie-Madeleine dans l’iconographie.
Pour ne laisser aucun doute concernant sa grossesse, l’auteur du tableau peignit une espèce de halo, comme se faisait alors - tel que mon ami Manuel de Perea, peintre, orfèvre et sculpteur eut à coeur de me l’attendre, très qualifié pour apporter de telles références – qui va de l’épaule à la ceinture, marquant clairement la poitrine gonflée de la Magdaléenne.



Marie-Madeleine enceinte au pied de la Croix

Sur le tableau apparaissent seulement les deux femmes qui sont traditionnellement identifiées comme la Vierge Marie (mère de Jésus) et Marie-Madeleine, ce qui clarifie quelque doute sur l’identité et l’état du personnage représenté. Le troisième personnage est l’apôtre Jean.

C’était la preuve ou évidence définitive que je cherchais. Serait-il possible que personne auparavant ne l’eut remarqué ? Pendant combien de temps était resté caché le message du retable ? Maintenant toutes les pièces du puzzle commençaient à se mettre en place. Il était nécessaire d’observer avec attention le reste du tableau, bravant le temps écoulé depuis son exécution jusqu’à ce moment triomphal. Un moment que jamais je n’aurais pu imaginer.

Dans la scène suivante, nous pouvons voir la descente de la croix de Jésus déjà mort, entouré de divers personnages. De gauche à droite, apparaissent Marie, épouse de Cléophas et cousine de la mère de Jésus ; Joseph d’Arimathie avec la barbe et le turban typique que portaient certains pharisiens ; Madeleine qui apparaît avec l’urne aux huiles dans les mains ; Lazare-Jean, soutenant par les bras la Vierge Marie ; Jeanne, soeur de la Vierge Marie et tante de Jésus, qui apparaît agenouillée, serrant les pieds du crucifié ; et enfin, grimpé sur l’échelle appuyée sur la croix, un personnage qui pourrait bien être Nicodème.


Tableau de la descente de la Croix


Dans l’iconographie de la descente de la Croix, l’auteur nous donne un détail de plus grande importance : tous les personnages qui apparaissent sur le tableau, doivent forcément être des parents de Jésus.
Selon la loi de Moïse, il n’était pas permis de toucher les morts, à moins qu’ils ne fussent parents, comme nous pouvons le confirmer dans les Numéros 19-11 : « celui qui touche un mort, le cadavre d’un homme quelconque, sera impur pendant sept jours », l’interdit de toucher le cadavre est réitéré dans les Numéros 19:14-16, nous avons une plus grande précision. « Yahveh dit à Moïse : -Parle aux prêtres, fils d’Aaron, et dis-leur : personne ne sera souillé avec le cadavre d’un ses siens, sauf s’il c’est l’un de ses parents les plus proches : sa mère, son père, son fils, sa fille, son frère. Il pourra aussi devenir impur par le cadavre de sa soeur, toujours vierge, pour ne pas avoir appartenu à aucun homme, si elle était sa parente la plus proche ». un passage que corrobore Ezéchiel 44,25 : « ne vous approchez pas d’une personne morte pour ne pas être souillé, mais pour le père, la mère, le fils, la fille, le frère, la soeur qui n’a pas de marie, pourra vous souiller ». Comme nous le voyons, il était permis seulement de toucher les familiers morts les plus proches. Dans ce cas, l’auteur du tableau laissait apparaître une fois de plus la relation de parent proche qu’affiche Marie-Madeleine par rapport à Jésus.


Le reste de l’iconographie aussi fait référence à la relation entre celle-ci et Jésus. En fait, il insiste à nouveau sur la même idée, comme nous pouvons le voir dans une autre image où elle apparaît avec les signes sans équivoque de la grossesse.

Finalement, le possible descendance de Jésus et Marie-Madeleine est attesté par l’auteur du retable dans d’autres tableaux où nous pouvons observer Marie-Madeleine, accompagnée là de ses deux rejetons, dans ce cas, deux fillettes jumelles.


Marie-Madeleine
enceinte au pied de la croix


Marie-Madeleine
avec deux fillettes jumelles

Iconographie correspondant à Marie-Madeleine avec les deux fillettes jumelles, emmenées par la main ou dans les bras. L’évidence de la descendance de Jésus et Marie-Madeleine ?


http://www.societe-perillos.com/jesus_enfants.html

Revenir en haut Aller en bas
admin
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4534
Age : 48
Localisation : ici
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Marie-Madeleine   Dim 20 Juil - 21:58

alors là douceur bravo !

ses précisions sont supers d'intéressantes surtout en ce qui concerne les jumelles !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

je connaissait l'existence de sarah mais pas celle d'une sœur jumelle....

ce me rappel ce que m'a révélé ysa y'a quelques jours....
jsuis impatiente d'en savoir plus là !!!!!

merci pour ton travail de recherche douceur...

:pour toi: :bisous1:
Revenir en haut Aller en bas
Présence

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1779
Age : 48
Localisation : ICI
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: Marie-Madeleine   Dim 20 Juil - 22:41

Coucou Osmose,

Je dois dire que les jumelles m'ont aussi interpelées!
Est-ce une jumelle á Sarah ou d'autres enfants-filles?

...L'avenir nous le dira peut-etre!

:bonne nuit1:
Revenir en haut Aller en bas
paroles de sagesse
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Age : 54
Localisation : urantia
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Marie-Madeleine   Lun 21 Juil - 13:59

IMPRESSIONNANé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: EH BE!!!!   Mar 22 Juil - 12:13

Moi j'apprend plein de choses c'est vrai mais assez déroutante bon vous me direz çà ne tient qu'à nous de faire des recherches sur ce qui s'est passé il y a ...........ouffffffffffffffff des millions d'années... mais bon là je dois dire que je ne savais pas que la soeur de marie s'appellait JEANNE, et donc qui est MARIE DE JACOBE??? je mélange tout lol elle avait plein de soeurs alors??? bon je crois que je vais aller regarder sur un site religieux pour faire plus vite parceque là moi je m'embrouille!!!

MDR

Sachons ce que l'on doit savoir au moment présent!!! les infos viendront en leur temps c'est aussi simple que celà no?

bizzzzzzzzzzzzzzz

HANNA
Revenir en haut Aller en bas
Coeur de lumiere
admin celeste
admin celeste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3969
Age : 52
Localisation : dans la lumiere
Humeur : angélique!
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: marie-madeleine   Mar 22 Juil - 13:34

Oui Hanna, Marie-Madeleine avait des soeurs, son frère Lazarre, tout comme Jésus avait des frères et soeurs...Tu ne mélanges rien, simplement Douceur a mis toutes les infos, disons, principales là, et oui tout est exact...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Madeleine   Mar 22 Juil - 14:04

ok



:bonjour:



merci Ysa !!!!!!!!! :bonjour:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie-Madeleine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie-Madeleine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeur de Christal :: RELIGIONS, CULTURES ET CIVILISATIONS :: Christ - Christianisme-
Sauter vers: